L'Histoire de la Bretagne

Les Bretons de l’île de Bretagne émigraient sous la direction d’un prêtre (ou marc'h-tiern) en Armorique. Ils n’étaient pas considérés comme des ennemis par les Armoricains mais comme des réfugiés.
L’arrivée des Bretons ‘‘receltise’’ l’Armorique, pendant que l'arrivée des prêtres - chacun d'eux construisant une chapelle, une église,... - la christianise. Devenus saints, sept d’entre eux sont particulièrement connus : saint Malo, saint Samson, saint Brieuc, saint Tugdual, saint Pol Aurélien, saint Corentin et saint Patern. Mais les conflits entre les Francs et les Bretons (et oui, l’Armorique est désormais Bretagne !) sont nombreux. Donc Louis le Pieux fait de Nominoë, le chef du Vannetais, premier duc de Bretagne, dans le but de faire de la Bretagne une province des Francs. Mais à la mort de Louis le Pieux, Nominoë se fait roi indépendant et il bat les troupes de Charles le Chauve à Ballon en 845, puis il part à la conquête de Rennes, Nantes, le Maine et l’Anjou. Enfin, il fonde l’archevêché de Dol alors que la Bretagne appartenait à l’archevêché de Tours. Une Église Bretonne est donc créée ce qui permet de conserver les traditions de ce pays.
Les successeurs de ce digne roi vont continuer à défendre l’indépendance de la Bretagne à un tel point que celle-ci s’étend jusqu’au Cotentin durant le règne de Salaün (857-874).
Mais les Anglais ont envie du territoire breton et, pour éviter le fait que la Bretagne ne tombe aux mains de l’Angleterre, les Barons bretons choisissent Pierre de Dreux pour duc. Bien qu’il soit prince français, Pierre ne se sert pas de la Bretagne pour les intérêts de la France mais fait en sorte que l’ex-Armorique soit aussi à l’écart que possible de la France et de l’Angleterre. Quatre ducs lui succèdent (Jean Ier, Jean II, Arthur II et Jean III) durant une période très prospère pour la Bretagne.
Mais à la mort de Jean III se pose un problème de succession ; éclate donc une guerre… de succession entre Jean de Bretagne, soutenu par l‘Angleterre, et Charles de Blois, soutenu par la France. Finalement, la guerre est remportée par Jean de Bretagne à la bataille d’Auray. Jean IV, fils de Jean de Montfort (autre nom de Jean de Bretagne) devient donc duc au traité de Guérande(1365).
La période qui suit est considérée comme l’âge d’or de la Bretagne qui est complètement indépendante (elle a même sa propre monnaie…). L’hermine devient emblème national.
Malheureusement, la France n’a pas renoncé au fait de soumettre la Bretagne. L’armée de Charles VIII est battue à Nantes en 1487 mais elle vainc l’armée bretonne le 28 juillet 1488 près de Rennes ce qui amorce la fin de l’indépendance [ le duché est toujours indépendant ]: le traité du Vergé signé le 20 août 1488 oblige François II à marier sa fille, qui n’est autre qu’Anne de Bretagne, qu’avec l’accord du roi de France.
A la mort de son père, Anne de Bretagne, maintenant duchesse, est obligée d’épouser Charles VIII, en 1491, puis à la mort de celui-ci, Louis XII. Mais le duché reste indépendant. Elle meurt en 1514.
En 1506, sa fille Claude épouse, malgré elle, le futur François Ier. En 1532, il accepte de signer un édit d'Union, soit une union entre deux états indépendants. Mais, en fait, petit à petit, la Bretagne devient française.
Et les libertés laissées aux Bretons (pas de taxes sur les timbres…) sont petit à petit supprimées : en 1675, Louis XIV, supprime la liberté dont je viens de vous parler, ce qui conduit à la révolte des bonnets rouges; en 1789, les révolutionnaires suppriment l’existence administrative de la Bretagne (qui est divisée en 5 départements), ce qui conduit à la chouannerie bretonne, contre la révolution et pour le roi.
Pendant la troisième République, le sentiment national breton est condamné et, en 1941, Vichy enlève la Loire Atlantique à la Bretagne.
Mais la culture bretonne reste importante. En 1932, le monument symbolisant l’union de la Bretagne à la France est détruit par l’organisation clandestine ‘‘gwenn ha du’’ et, en 1981, les socialistes, désormais au pouvoir, reconnaissent la langue et la culture bretonne.

 

Informations trouvées sur les sites                BUAN et BretagneNet


Ce site est corrigé sur le

Blog des Correcteurs Bénévoles

  Il vous suffit de laisser l'adresse de votre blog/site sur le forum et celui-ci sera corrigé, GRATUITEMENT !
 

 
 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site